Info, dépêche ou communiqué de presse


société :

FRAPORT AG

samedi 18 mars 2017 à 14h19

Exercice financier de Fraport en 2016 : Fraport atteint une performance positive malgré un environnement difficile


FRANCFORT, Allemagne, March 18, 2017 /PRNewswire/ --

Résultat financier record grâce au paiement des dédommagements pour Manille - Les aéroports du portefeuille international de Fraport enregistrent des résultats mitigés  

FRA/gk-rap - Fraport AG a clôturé un exercice fiscal 2016 (se terminant le 31 décembre) couronné de succès, marqué par l'atteinte d'un résultat financier record en dépit de conditions difficiles au sein du secteur de l'aviation et un faible déclin du trafic passagers à l'aéroport de Francfort, le hub du groupe.

Le chiffre d'affaires du Groupe a baissé de 0,5 % sur un an, pour atteindre 2,59 milliards d'euros. Après ajustement afin de refléter les modifications au niveau du périmètre de consolidation suite à la vente de parts de Fraport Cargo Services (FCS) et la liquidation de la filiale Air-Transport IT Services, le chiffre d'affaires du Groupe a augmenté de 46,2 millions d'euros, ou 1,8 %.  Cette augmentation du revenu (sur une base ajustée) est notamment attribuable à la croissance continue des aéroports du Groupe à Lima (Pérou) ainsi qu'à Varna et Burgas (Bulgarie), la filiale américaine de Fraport ainsi qu'aux gains générés par des ventes immobilières.

Le bénéfice d'exploitation, ou BAIIDA (bénéfices avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement), du Groupe a progressé de 24,2 %, atteignant ainsi un nouveau record de 1,05 milliard d'euros.  Cette forte croissance a été renforcée par le paiement des indemnités perçues pour le projet du terminal de Manille, qui a ajouté 198,8 millions d'euros au BAIIDA. La vente par Fraport d'une part de 10,5 % de Thalita Trading Ltd., propriétaire de l'entreprise d'exploitation de l'aéroport de Pulkovo à Saint-Pétersbourg (Russie), a également ajouté 40,1 millions d'euros au BAIIDA. Après ajustement afin de refléter ces effets et la création de dispositions pour un programme de restructuration du personnel, le BAIIDA du Groupe demeure au niveau de l'année précédente, ou environ 853 millions d'euros . Bien que ce BAIIDA ajusté ait été contenu par la réduction de nombre de passagers de l'année précédente et un ralentissement des ventes à FRA, qui reflète la diminution des dépenses par les passagers, les activités externes du Groupe ont eu un effet de compensation positif sur le BAIIDA.

Le résultat financier du Groupe (profit net) a augmenté de 34,8 % pour atteindre 400,3 millions d'euros. Sans les effets mentionnés ci-dessus, l'amortissement et la dépréciation inattendue, le résultat du Groupe Fraport n'aurait atteint que 296 millions d'euros. En revanche, le flux de trésorerie d'exploitation a diminué de 10,6 %, pour atteindre 583,2 millions d'euros.  De même, le flux de trésorerie disponible a enregistré une réduction de 23,3 % pour atteindre 301,7 millions d'euros, également imputable à la construction du prochain terminal 3 de l'aéroport de Francfort.

Le trafic passagers à l'aéroport de Francfort (FRA), le hub, a enregistré une légère baisse de 0,4 %, avec un total d'environ 61 millions de passagers en 2016. Cette diminution est principalement due à des mois de printemps et d'été relativement faibles et caractérisés par une limitation importante du nombre de réservations de voyages en raison des incertitudes géopolitiques actuelles.  Au dernier trimestre 2016, le trafic passagers a enregistré un rebond remarquable en atteignant même un nouveau record mensuel en décembre.  Le volume de fret a augmenté de 1,8 % pour atteindre 2,1 millions de tonnes grâce à la reprise économique durant l'été 2016.

Le portefeuille aéroportuaire international de Fraport a enregistré des résultats mitigés en 2016.  La réduction importante de 30,9 % du nombre de passagers à l'aéroport d'Antalya (AYT), en Turquie, influencée par les problèmes géopolitiques et de sécurité dans le pays, pourrait être largement compensée par la performance des autres aéroports du Groupe. Une forte croissance a été constatée à l'aéroport de Lima (LIM) au Pérou (plus 10,1 %), aux aéroports de Burgas (BOJ) et de Varna (VAR), sur la côte bulgare de la mer Noire (plus 22,0 % et 20,8 % respectivement), et à l'aéroport de Xi'an (XIY) en Chine (plus 12,2 %).

Suite à la bonne performance financière du Groupe, un dividende de 1,50 euro par action sera proposé lors de l'assemblée générale annuelle de 2017. Cela représente une augmentation de 0,15 euro, ou 11,1 %, par action et un ratio de distribution de 36,9 % du résultat financier du Groupe attribuable aux actionnaires.

Commentant la performance de Fraport AG en 2016, M Stefan Schulte, président du conseil d'administration du Groupe, a déclaré : " Malgré les défis de l'exercice fiscal 2016, nous avons atteint nos meilleurs résultats annuels à ce jour.  La vente d'une part de 10,5 % de notre filiale à l'aéroport de Pulkovo à Saint-Pétersbourg prouve que nous sommes capables de développer des concessions aéroportuaires internationales, même dans un environnement difficile.  C'est pourquoi nous allons poursuivre notre stratégie visant à exploiter un portefeuille international diversifié. "

Pour l'exercice fiscal de 2017, Fraport s'attend à une augmentation de 2 à 4 % du trafic passagers à l'aéroport de Francfort. Le chiffre d'affaires devrait enregistrer une augmentation considérable pour atteindre environ 2,9 milliards d'euros, soutenue par une augmentation du trafic passagers à l'aéroport de Francfort et aux autres aéroports internationaux du Groupe Fraport. En outre, la consolidation attendue des activités du Groupe en Grèce permettra de contribuer à la croissance du chiffre d'affaires. Le bénéfice d'exploitation (ou BAIIDA) du Groupe devrait atteindre un niveau compris entre 980 millions d'euros et 1 020 millions d'euros, tandis que le BAII devrait être compris entre 610 millions d'euros et 650 millions d'euros. Le résultat financier du Groupe devrait atteindre entre 310 millions d'euros et 350 millions d'euros.

Concernant perspectives d'activités pour le Groupe en 2017, M Schulte, PDG, a déclaré : " Nous abordons l'année en cours avec un certain optimisme et nous nous attendons à une augmentation du trafic passagers à l'aéroport de Francfort, autant pour le segment à bas prix que le trafic international traditionnel. Dans le même temps, nous poursuivrons le développement stratégique de nos activités internationales. En prenant le contrôle de la gestion des activités dans 14 aéroports grecs, nous bénéficierons d'un potentiel de croissance supplémentaire. "

En raison de l'augmentation attendue du nombre de passagers à l'aéroport de Francfort, la construction du nouveau terminal 3 voit son développement se poursuivre tel que prévu, et la première phase de construction devrait être achevée d'ici 2023.  Les activités internationales de Fraport sont actuellement axées sur la prise de relais des activités de 14 aéroports grecs, qui devrait se concrétiser au cours des prochaines semaines.

Aperçu des quatre segments d'activités de Fraport : 

Aviation :  

Les revenus pour le segment Aviation des activités ont diminué de 1,8 % pour atteindre 910,2 millions d'euros durant l'exercice fiscal 2016. Cette réduction a été principalement causée par le faible déclin du trafic passagers à l'aéroport de Francfort, la perte du contrat portant sur l'exécution des services de sécurité au terminal B, et la diminution des revenus engendrée par la réallocation des frais d'infrastructure. La création de dispositions pour un plan de restructuration des effectifs, l'augmentation des salaires en 2016 en raison des conventions collectives, ainsi qu'une augmentation des coûts non-relatifs au personnel ont entraîné une réduction de 8,3 % du BAIIDA dans ce segment pour atteindre 217,9 millions d'euros. Les dépenses de dépréciation et d'amortissement ont considérablement augmenté en un an, ce qui est principalement imputable à la dépréciation et à l'amortissement inattendus de l'écart d'acquisition de la filiale FraSec GmbH d'un montant de 22,4 millions d'euros résultant de prévisions dans le long terme par l'entreprise revues à la baisse par rapport aux années précédentes.  De la même façon, le BAII du segment a enregistré une baisse considérable de 39,5 % pour atteindre 70,4 millions d'euros.

Vente de détail et immobilier :  

Les revenus du segment Vente de détail et immobilier ont augmenté de 1,2 % pour atteindre 493,9 millions d'euros durant l'exercice fiscal 2016, en dépit d'un ralentissement du sous-segment Vente de détail. La performance a été positivement influencée par la vente de terrains et la modification de la présentation du revenu locatif suite aux variations du périmètre de consolidation de la filiale Frankfurt Cargo Services (FCS). Le revenu net des ventes s'est élevé à 3,49 d'euros par passager (2015 : 3,62 d'euros). La réduction est imputable à une dépense moyenne par passager en baisse en Chine, en Russie et au Japon, ainsi qu'à l'impact de la dépréciation de plusieurs devises face à l'euro. Avec un total de 368 millions d'euros, le BAIIDA du segment a baissé de 2,9 % par rapport à l'année précédente, ce qui est principalement dû à l'augmentation des coûts du personnel, eux-mêmes causés par l'augmentation de la demande en personnel, la hausse des salaires établie par les conventions collectives et la création de dispositions pour un plan de restructuration des effectifs.  Avec un niveau pratiquement stable de dépréciation et d'amortissement, le BAII du segment a atteint 283,6 millions d'euros (moins 3,9 %).

Services d'escale :  

Au cours de l'exercice fiscal 2016, les revenus du segment Services d'escale ont enregistré une diminution considérable de 6,3 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 630,4 millions d'euros. Cette réduction est imputable à la vente d'une part de la filiale Fraport Cargo Services (FCS) et à un faible déclin du trafic passagers à l'aéroport de Francfort.  Après ajustement pour refléter les effets de la vente de FCS, les revenus du segment ont augmenté de 1,8 %.  Cette augmentation après ajustement est attribuable à la modification de la présentation des dépenses personnelles suite aux variations du périmètre de consolidation de la filiale FCS, ainsi qu'à une légère augmentation des frais d'infrastructure.  La création des dispositions pour un plan de restructuration des effectifs et l'augmentation des salaires établie par les conventions collectives ont entraîné une baisse de 25,2 % du BAIIDA du segment, avec un total de 34,7 millions d'euros.  Avec une réduction de 11,5 millions d'euros, pour passer à moins 5,5 millions d'euros, le BAII du segment est entré en territoire négatif en raison des dispositions pour un plan de restructuration des effectifs.

Activités et services externes :  

Les revenus du segment Activités et services externes ont augmenté de 8,1 % pour atteindre 551,7 millions d'euros au cours de l'exercice fiscal 2016, ce qui est principalement imputable aux entreprises du Groupe à Lima, au Pérou (en hausse de 27,8 millions d'euros), Twin Star, en Bulgarie (en hausse de 9,9 millions d'euros) et Fraport USA Inc. (en hausse de 3,2 millions d'euros).  En outre, le paiement d'indemnités pour le projet de terminal de Manille et les revenus générés par la vente d'une part de Thalita Trading Ltd ont eu un impact considérable sur les revenus du segment.  Suite à ces effets, le BAIIDA du segment a plus que doublé, atteignant ainsi 433,5 millions d'euros (2015 : 186,1 millions d'euros).  Le BAII du segment a enregistré une croissance similaire, avec une augmentation de 242,1 millions d'euros pour atteindre 345,2 millions d'euros.

Pour plus de renseignements concernant Fraport AG, veuillez cliquer ici :http://ots.de/aboutFraport

  Fraport AG  Mike Peter Schweitzer  Communications d'entreprise  Bureau de presse  60547 Francfort, Allemagne  Téléphone : +49-69-690-70555  E-mail : m.schweitzer@fraport.de  Internet : http://www.fraport.com  Facebook : http://www.facebook.com/FrankfurtAirport 

 

© 2002-2017 BOURSICA.COM, tous droits réservés.

Bourse, conseils, infos et forums

Par la consultation de ce site, vous acceptez nos conditions (voir ici)

Page affichée dimanche 26 mars 2017 à 11h15m58