Info, dépêche ou communiqué de presse


société :

GOODNIGHT

jeudi 18 mai 2017 à 9h01

Lunettes françaises de haute technologie pour retrouver un sommeil 100% naturel : les lunettes de sommeil GoodNight®


GENEVE et PARIS, May 18, 2017 /PRNewswire/ --

- Portées deux heures avant d'aller vous coucher, les lunettes GoodNight filtrent au maximum les "lumières bleues" émises par les écrans de téléviseurs, ordinateurs, tablettes ou autres smartphones.   - Protégés par les filtres de GoodNight, les récepteurs photosensibles de la rétine de l'oeil peuvent alors lancer la création de mélatonine, l'hormone du sommeil, et assurer un sommeil 100% naturel. Cela même si l'on passe ses soirées devant un écran. - GoodNight préserve aussi des ondes courtes des ampoules à basse consommation d'énergie, dont l'INSERM vient de confirmer les dangers.

Toutes les études scientifiques le confirment : les ondes très courtes des "lumières bleues" perturbent profondément le rythme naturel de production de la mélatonine, l'hormone qui règle notre cycle de sommeil. D'où une bonne part des troubles du sommeil dont souffrent, en France, près d'une personne sur deux.

(Photo: http://mma.prnewswire.com/media/512759/GoodNight.jpg )

Ce problème va encore s'aggraver avec la généralisation des ampoules à basse consommation d'énergie, qui émettent également des ondes ayant un puissant impact négatif sur la production de mélatonine. En effet, pour une même intensité lumineuse, ces nouvelles ampoules activent près de cent fois plus les récepteurs photosensibles de la rétine oculaire qu'un éclairage traditionnel. Or, ce sont justement ces photorécepteurs qui stimulent - ou non - votre production naturelle de mélatonine.

Lunettes plutôt que somnifères 

En France, il se vend quelque 136 millions de boîtes de somnifères ou tranquillisants par année. Les troubles du sommeil sont donc un formidable enjeu de société, d'autant qu'ils peuvent induire bien d'autres problèmes de santé, chez les adolescents comme chez les aînés (voir www.goodnight.swiss [http://www.goodnight.swiss ]).

Développer une solution : c'est le défi relevé par Eugène Duvillard, optométriste suisse, passionné de recherche, détenteur d'un Master of Sciences in Clinical Optometry de la Salus University de Philadelphie (USA), qui est à la pointe mondiale des technologies de l'optique. Membre de l'Académie américaine d'optométrie, Eugène Duvillard a son propre cabinet, à Genève, spécialisé dans les thérapies optiques.

Pour lancer les lunettes GoodNight, dont les verres et les montures sont produits dans le Jura français, chez les meilleurs spécialistes de la lunetterie mondiale, Eugène Duvillard s'est associé un ingénieur en optique français, spécialiste du design et de la production de lunettes, Guillaume Arnoux, et un professionnel de la communication, Claude-Olivier Rochat.

Grâce à leurs verres de haute technologie, les lunettes GoodNight filtrent et bloquent l'essentiel des ondes lumineuses à forte énergie, sans nuire à la luminosité, ni fatiguer les yeux. Portées environ deux heures avant d'aller se coucher, elles permettent de regarder la TV, suivre d'autres écrans ou lire avec des ampoules LED en supprimant tout impact nuisible sur le cycle naturel du sommeil.

Favorisant un endormissement plus rapide et une meilleure qualité de sommeil,  le filtre GoodNight permet aussi d'atténuer fortement les effets perturbateurs du travail de nuit, des décalages horaires et du jetlag. Ces lunettes sont conçues pour être portées par-dessus d'éventuelles lunettes correctrices et se vendent sur Internet (www.goodnight.swiss [http://www.goodnight.swiss ]), pour 83,- euros (TVA et frais postaux inclus).

Contacts médias  : Claude-Olivier Rochat - mobile : +41-79-203-52-19 - courriel : rochat@cpc-pr.com

Photos des lunettes : à télécharger sur la page " Médias " du site www.goodnight.swiss [http://www.goodnight.swiss ]  

Photo: http://mma.prnewswire.com/media/512759/GoodNight.jpg

Photo: http://mma.prnewswire.com/media/512759/GoodNight.jpg
© 2002-2017 BOURSICA.COM, tous droits réservés.

Bourse, conseils et informations

Par la consultation de ce site, vous acceptez nos conditions (voir ici)

Page affichée jeudi 19 octobre 2017 à 18h20m59