Info, dépêche ou communiqué de presse


société :

FREEH GROUP INTERNATIONAL SOLUTIONS, LLC

jeudi 10 août 2017 à 4h54

Déclaration de l'ancien juge fédéral et ancien directeur du FBI Louis J. Freeh au sujet de la condamnation de l'homme d'affaires roumain, Gabriel Popoviciu


WILMINGTON, Delaware, 10 août 2017 /PRNewswire/ -- Je suis profondément déçu par la récente décision de la Haute Cour de cassation et de justice de Roumanie qui confirme la condamnation criminelle de l'homme d'affaires roumain, Gabriel Popoviciu, et le condamne à sept ans de prison. Ce verdict et cette condamnation ne sont pas étayés ni par des faits, ni par la loi.

En juillet 2016, j'ai été appelé à procéder à un examen indépendant de la condamnation de M. Popoviciu devant la Cour d'appel en Roumanie. J'ai mené cet examen avec l'aide d'une équipe d'anciens procureurs fédéraux expérimentés et d'anciens agents spéciaux du FBI, dont l'un parle couramment roumain.

Notre équipe a complétement examiné les preuves présentées contre M. Popoviciu au procès, y compris des preuves documentaires et des enregistrements de cassettes clandestins de ses conversations. Cet examen a révélé de nombreuses lacunes juridiques et factuelles dans le cas contre M. Popoviciu. Par exemple, le témoin principal de la poursuite, qui a tenté à plusieurs reprises, mais sans succès, de faire en sorte que M. Popoviciu s'incrimine en utilisant des enregistrements secrets, a admis en justice qu'il n'avait pas été soudoyé par M. Popoviciu - avec le prétendu pot-de-vin, y compris deux bouteilles d'alcool et des objets publicitaires d'entreprise (comme un stylo, un cahier et des calendriers). L'ancien ministre de l'Éducation, ainsi que d'autres témoins, ont témoigné que la parcelle de terre de Baneasa n'avait jamais été un bien public et ne pouvait donc pas supporter la charge légale d'abus de poste. Beaucoup d'autres déficiences factuelles et juridiques graves, incompatibles avec les principes fondamentaux de la règle de droit, ont également été soulignées dans mon rapport.

J'espère que les tribunaux et les autorités chargées de l'examen du cas examineront cette affaire et décideront que la justice et la règle de droit exigent un autre résultat.

Avis aux rédacteurs en chef

Louis J. Freeh a servi comme procureur adjoint des États-Unis (district sud de New York), juge de district des États-Unis (district sud de New York) et à titre de cinquième directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI). Il est associé directeur principal de Freeh Sporkin & Sullivan, LLP et président de Freeh Group International Solutions, LLC.

© 2002-2017 BOURSICA.COM, tous droits réservés.

Bourse, conseils, infos et forums

Par la consultation de ce site, vous acceptez nos conditions (voir ici)

Page affichée vendredi 18 août 2017 à 12h48m08