Info, dépêche ou communiqué de presse


jeudi 12 octobre 2017 à 6h00

Londres, New York et Tokyo restent les villes les plus attractives au monde


< >

44 villes mondiales sont classées dans le rapport GPCI 2017 de la Fondation Mori Memorial

< >

Londres, New York et Tokyo restent les villes les plus attractives au monde

< >

Demande de renseignements des médias
Weber Shandwick
Rutsuko Nakajima, +81 (0)90 9006 5841
Masashi Nonaka, +81 (0)80 1037 7879
moribldg@webershandwick.com

< >

Londres, New York et Tokyo ont été à nouveau désignées au rang des villes globalement les plus attractives, dans le rapport GPCI (Global Power City Index) 2017 publié aujourd'hui par l'Institut des stratégies urbaines de la Fondation Mori Memorial, un institut de recherche créé par Mori Building, un promoteur urbain de premier plan à Tokyo. Le rapport annuel du GPCI est sorti pour la première fois en 2008 ; il évalue et classe 44 villes majeures en fonction de leur « magnétisme », ou du pouvoir d'attraction qu'elles exercent auprès d'entreprises et d'individus créatifs à travers le monde. Les villes sont classées en fonction de 70 indicateurs détaillés, organisés en six catégories : « Économie », « Recherche et développement », « Interaction culturelle », « Habitabilité », « Environnement » et « Accessibilité ».

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : http://www.businesswire.com/news/home/20171011005017/fr/

Overall ranking of all 44 cities and function-specific ranking of top 10 cities (Graphic: Business W ...

Overall ranking of all 44 cities and function-specific ranking of top 10 cities (Graphic: Business Wire)

Cette année, les trois premières villes, Londres, New York et Tokyo, ont toutes conservé leur rang, Londres se maintenant à la première place pour la sixième année consécutive. Tokyo, qui occupait la troisième place pour la première fois l'année dernière, a amélioré ses scores dans le domaine de l'« interaction culturelle », en comblant son retard sur New York au deuxième rang. Paris a connu un déclin important dans son classement de la catégorie « Habitabilité », principalement en raison des récents attentats terroristes, mais la ville organisatrice des Jeux olympiques et paralympiques 2024 devrait poursuivre sa remontée par rapport à ses concurrents dans les prochaines années, en consolidant ses scores « Accessibilité », et en rétablissant ses notes en « Interaction culturelle ».

Globalement, les villes européennes ont obtenu des scores élevés dans les catégories « Habitabilité » et « Environnement », maintenant ainsi leur réputation au rang des villes les plus agréables à vivre du monde, tandis que les villes américaines ont confirmé leurs scores élevés en « Recherche et développement », et souligné l'attractivité de ces villes pour les chercheurs et les innovateurs. Sept villes asiatiques, dominées par Pékin, Tokyo, Shanghai et Hong Kong, occupent les 10 premières places dans la catégorie « Économie », suivies par Dubai qui figure pour la première fois dans le rapport de cette année, enregistrant des notes élevées pour ses taux d'imposition des sociétés, qui la placent au 11e rang de cette catégorie d'indicateur.

Selon les commentaires de Hiroo Ichikawa, directeur exécutif de la Fondation Mori Memorial, « Ces dix dernières années, le rapport a montré que la puissance des villes avait changé suite aux changements intervenus dans le macro-environnement. Notre rapport suggère que la puissance globale d'une ville ne peut pas être déterminée par un facteur unique, tel que l'économie, mais doit prendre en compte les nombreux facteurs qui la définissent. L'urbanisation et la mondialisation rapides représentent des défis et des opportunités pour les villes, et par conséquent pour leur prospérité, car elles doivent évaluer avec précision leurs faiblesses et leurs atouts spécifiques ainsi que leur positionnement par rapport aux autres villes. Nous pensons que notre rapport GPCI peut contribuer à ce que les décideurs politiques et les entreprises mondialisées parviennent à une planification et des prises de décision, mieux renseignées en vue de prospérer dans l'environnement mondial hautement compétitif d'aujourd'hui. »

Faits marquants

  • Les atouts clés de Londres relèvent de la catégorie « Interaction culturelle », qui a permis à la ville de conserver sa première place globale pour la dixième année consécutive. Londres a continué d'optimiser ses points forts en améliorant ses scores, grâce à des indicateurs tels que la croissance du PIB et le niveau de risques politiques, économiques et commerciaux. Même si une certaine incertitude demeure concernant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, Londres conserve des attraits équilibrés dans plusieurs catégories ; cela signifie que la ville est capable de transformer les défis en opportunités, confortant ainsi sa première place, tandis qu'elle poursuit sa progression en tant que première ville où il fait bon vivre et travailler.
  • New York, qui occupe globalement la deuxième place, a amélioré ses scores dans la catégorie « Économie », grâce à l'amélioration de la croissance de son PIB et de son PIB nominal, sans réaliser toutefois de progrès significatifs dans son score global, en raison des indices plus faibles obtenus cette année dans la catégorie « Interaction culturelle ».
  • Tokyo a maintenu sa troisième place, et comblé son retard sur New York, essentiellement dans le domaine de « l'interaction culturelle », notamment au vu du nombre de visiteurs venant de l'étranger. Tokyo a également amélioré ses scores dans le domaine « Accessibilité » principalement en raison de l'augmentation du nombre de liaisons aériennes directes entre Tokyo et les grandes villes étrangères.
  • Dubai et Buenos Aires ont fait leur première apparition au classement GPCI, en 2017, occupant respectivement le 23e et 40e rang. Dubai a montré d'excellents indices dans les catégories « Interaction culturelle » (9e) et « Économie » (11e), notamment grâce à ses scores élevés obtenus dans les domaines suivants : Nombre de chambres d'hôtel de prestige, et Taux d'imposition des entreprises.
  • Dans les autres régions du monde, Sydney a gagné quatre places cette année, et vient se faufiler dans le Top 10 pour la première fois en sept ans. Des villes telles que Los Angeles (au 11e rang global), Pékin (13e), San Francisco (17e), Amsterdam (7e), Berlin (8e) et Francfort (12e) ont toutes sensiblement amélioré leur classement par rapport à l'année dernière, de même que Vienne (14e), Stockholm (16e), Zurich (18e) et Copenhague (20e).

Pour de plus amples renseignements, consultez :
http://www.mori-m-foundation.or.jp/english/ius2/gpci2/index.shtml
www.mori-m-foundation.or.jp/english/aboutus2/index.shtml#about_strategies

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Copyright Business Wire 2017
© 2002-2017 BOURSICA.COM, tous droits réservés.

Bourse, conseils et informations

Par la consultation de ce site, vous acceptez nos conditions (voir ici)

Page affichée lundi 23 octobre 2017 à 19h10m47