Info, dépêche ou communiqué de presse


société :

EDF

secteur : Fabrication et distribution d'électricité
mardi 14 novembre 2017 à 17h35

EDF : Information financière trimestrielle au 30 septembre 2017


 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

14 novembre 2017

 

 

 

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2017

Chiffre d'affaires en léger recul

Croissance de la production renouvelable

Exécution confirmée du plan de cessions

Chiffres clés

 

Environnement institutionnel

 

Chiffre d'affaires Groupe  49,7 MdsEUR

-3,2 % org.[1]

-1,3 % org. hors régularisation tarifaire[2]

 

 

  • Des décisions clefs aux niveaux national et européen :
  • Nouvelle trajectoire d'évolution du mix énergétique[3] attendue d'ici
    mi- 2018 dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l'
    Énergie (PPE). Report de l'échéance 2025.
  • Plan d'actions du Gouvernement pour accélérer le développement des énergies renouvelables (au cours du premier trimestre 2018).
  • Accord sur la réforme du marché du carbone européen (EU ETS).

Faits marquants

  • Nouveaux développements dans les énergies renouvelables, en particulier dans le solaire et les économies en croissance 
  • Notamment au Brésil (350 MW d'éolien et de solaire), en Egypte (100 MWac), en Inde (87 MWc de solaire et 164 MW d'éolien) et dans l'offshore (projet innovant au large de Blyth au Royaume-Uni)
  • Solutions clients : développement et innovation 
  • Nouvelle gamme d'offres vertes de fourniture d'électricité. Extension de l'offre Sowee avec la fourniture d'électricité verte et le pilotage du chauffage électrique
  •  Accroissement attendu du portefeuille clients d'Edison[4] (~+50 %, ~500 000 clients)
  • Création d'EDF Nouveaux Business

Production électrique 

 

Nucléaire France : 283,3 TWh

Nucléaire Royaume-Uni : 48,7 TWh

Hydraulique France : 28,6 TWh

 

 

-1,3 %

+0,7 %

-16,4 %

 

Plan de cessions d'au moins 10 MdsEUR sur 2015-2020 

  • 80 % de l'objectif déjà finalisé
  • Cession de l'ensemble des activités d'EDF Polska à PGE
  • Cession d'actifs immobiliers à Tikehau Capital
  • Cession d'actifs gaziers d'Edison

 

Objectifs 2017[5]

-  Production nucléaire :   383 - 387 TWh

  • EBITDA[6] :   13,4 - 14,0 MdsEUR
  • Endettement financier net/EBITDA6,[7] :   ~ 2,5x
  • Taux de distribution du résultat net courant[8] :   55 % à 65 %

 

Objectifs 2018[9]

  • Charges opérationnelles[10] :   -0,8 MdEUR par rapport à 2015
  • EBITDA6 :   14,6 - 15,3 MdsEUR
  • Investissements nets[11] :    ~11 MdsEUR
  • Cash flow6,[12] ~ 0
  • Endettement financier net / EBITDA6,7  :   <= 2,7x
  • Cessions d'actifs dont la quasi-totalité achevée à fin 2018 :   ~10 MdsEUR
  • Taux de distribution du résultat net courant8 :   50 %

Objectifs au-delà de 2018 confirmés[13]

  • Charges opérationnelles 201910 :   Réduction >= 1 MdEUR
      par rapport à 2015
  • Cessions d'actifs sur 2015-2020 :   au moins 10 MdsEUR
  • Taux de distribution du résultat net courant8: 45 % à 50 %

 


 

Évolution du chiffre d'affaires du groupe EDF

 

En millions d'euros

9M 2016[14]

9M 2017

%

% organique

 % organique

Hors régularisation tarifaire 201415

France - Activités de production et commercialisation

26 303

25 364

-3,6

-3,6

+0,2

France - Activités régulées

11 269

11 334

+0,6

+0,6

+0,9

Royaume-Uni

6 841

6 189

-9,5

-2,3

-2,3

Italie

8 066

7 215

-10,6

-10,5

-10,5

Autres métiers

5 155

5 298

+2,8

+0,9

+0,9

Autre international

3 811

3 607

-5,4

-0,8

-0,8

Éliminations inter-segment

(9 479)

(9 287)

-2,0

-2,0

-2,0

Total Groupe

51 966

49 720

-4,3

-3,2

-1,3

 

 

  

 

 

 

Le chiffre d'affaires du Groupe sur les neuf premiers mois de l'année 2017 s'élève à 49,7 milliards d'euros, en baisse organique de 3,2 % par rapport aux neuf premiers mois 2016. Retraité de l'impact de la régularisation tarifaire 2014[15] pour -1 030 millions d'euros, le chiffre d'affaires est en léger recul (-1,3 % en organique).

 

En France, le chiffre d'affaires des Activités de production et de commercialisation est en baisse organique de 3,6 % en lien avec la régularisation tarifaire 2014 intervenue en 2016 sans équivalent en 2017. Retraité de cet élément, le chiffre d'affaires progresse de 0,2 % en organique.

 

Le chiffre d'affaires des Activités régulées est en croissance organique de 0,6 %, soutenu par l'impact positif de l'évolution des tarifs de distribution. Retraité de l'impact de la régularisation tarifaire 201415, le chiffre d'affaires est en augmentation de 0,9 % en organique.

 

Au Royaume-Uni, la baisse organique de 2,3 % du chiffre d'affaires reflète majoritairement la baisse des prix réalisés du nucléaire.

 

En Italie, le chiffre d'affaires est en baisse organique de 10,5 % compte tenu notamment de l'impact défavorable lié aux dérivés de couverture gaz, sans impact sur la marge.

 

Le chiffre d'affaires du segment Autres métiers est en hausse organique de 0,9 %, grâce à la progression du chiffre d'affaires de Dalkia en lien notamment avec une évolution favorable des prix.

 

Le chiffre d'affaires du segment Autre international est en légère baisse (-0,8 % en organique) en raison notamment de l'impact négatif au Brésil de la révision annuelle du tarif du contrat de vente d'électricité d'EDF Norte Fluminense intervenue fin 2016. En revanche, le chiffre d'affaires en Belgique est en croissance.


 

Évolution du chiffre d'affaires du Groupe par segment

 

France - Activités de production et commercialisation 

 

En millions d'euros

9M 2016

9M 2017

% organique

% organique

Hors régularisation tarifaire 201416

France - Activités de production et commercialisation

26 303

25 364

-3,6

+0,2

 

Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois 2017 du segment France - Activités de production et commercialisation, s'élève à 25,4 milliards d'euros, en baisse organique de 3,6 % par rapport aux neuf premiers mois 2016. Retraité de l'impact de la régularisation tarifaire 2014[16] intervenue en 2016 pour un montant de -988 millions d'euros, le chiffre d'affaires progresse de 0,2 % en organique.

L'effet climat défavorable, principalement en début d'année 2017, et la perte d'un jour d'activité par rapport à 2016 pénalisent le chiffre d'affaires pour un montant global estimé de 236 millions d'euros.

L'évolution tarifaire au 1er août 2016 et au 1er août 2017 contribue à une diminution du chiffre d'affaires estimée
à 205 millions[17] d'euros de même que l'intensité concurrentielle accrue, à hauteur de 560 millions d'euros.

Les souscriptions ARENH (61,4 TWh) contribuent à une croissance du chiffre d'affaires à hauteur de 2 578 millions d'euros. En revanche, les ventes nettes sur le marché de gros ont diminué d'un montant estimé
à 2 413 millions d'euros[18] en raison d'une part des volumes transférés vers l'ARENH et d'autre part de la moindre production.

La mise en place du mécanisme de capacité[19] a un impact favorable de 457 millions d'euros sur les neuf premiers mois 2017.

Enfin, le chiffre d'affaires augmente de 428 millions d'euros en raison d'autres éléments, notamment la hausse des reventes de volumes d'électricité renouvelable soumis à obligation d'achat (+262 millions d'euros).

 

La production nucléaire à fin septembre s'établit  à 283,3 TWh, en retrait de 1,3 % (3,8 TWh) par rapport à la même période en 2016, du fait d'un volume d'arrêts de réacteurs plus important.

Les neuf premiers mois de l'année 2017 ont été notamment marqués par les arrêts longs de Bugey 5 et Paluel 2, par ceux de Gravelines 5 et Fessenheim 2 en lien avec les dossiers de fabrication de l'usine Creusot Forge et par les arrêts fortuits de Flamanville 1 et Cattenom 1. 

Suite à la mise à l'arrêt provisoire des unités de production de la centrale du Tricastin[20], EDF a revu son objectif de production nucléaire pour l'année 2017 à 383 - 387 TWh.

La production hydraulique[21] s'élève à 28,6 TWh[22], en baisse de 16,4 % (-5,6 TWh) par rapport aux neuf premiers mois 2016 en raison d'une hydraulicité très inférieure aux normales depuis le début de l'année, la plus faible depuis 2011.

En complément, les centrales thermiques, ont été plus fortement sollicitées. Leur production, en hausse de 4,4 TWh par rapport aux neuf premiers mois de 2016, atteint 11,1 TWh.


 

France - Activités régulées 

 

En millions d'euros

9M 2016

9M 2017

% organique

% organique

Hors régularisation tarifaire 201423

 France - Activités régulées

11 269

11 334

+0,6

+0,9

 

 

Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois 2017 du segment France - Activités régulées, s'élève à 11,3 milliards d'euros, en hausse organique de 0,6 % par rapport aux neuf premiers mois 2016. Retraité de l'impact de la régularisation tarifaire 2014[23] pour un montant de 42 millions d'euros, le chiffre d'affaires est en croissance organique de 0,9 %.

 

Les ventes ont bénéficié de l'évolution positive des tarifs de distribution pour un montant estimé de 127 millions d'euros. En revanche, les effets liés au climat et à une année 2016 bissextile sans équivalent en 2017 ont contribué à une légère baisse du chiffre d'affaires estimée à 35 millions d'euros.

 

Les volumes acheminés sont en léger recul en lien avec l'amélioration de l'efficacité énergétique.

 

 

 

Royaume-Uni 

 

En millions d'euros

9M 2016

9M 2017

% organique

Royaume-Uni

6 841

6 189

-2,3

 

Au Royaume-Uni, le chiffre d'affaires de 6,2 milliards d'euros est en baisse organique de 2,3 % par rapport aux neuf premiers mois 2016.

 

Le chiffre d'affaires est principalement affecté par une baisse des prix réalisés du nucléaire.

 

La production nucléaire s'élève à 48,7 TWh, soit +0,7 TWh par rapport aux neuf premiers mois 2016, confirmant ainsi la bonne performance opérationnelle grâce, d'une part, à un calendrier favorable des opérations de rechargement en combustible au premier semestre et, d'autre part, à la bonne disponibilité du parc.

 

Les volumes vendus sont en baisse suite à un recul de la demande en gaz et en électricité, en lien avec une amélioration de l'efficacité énergétique et des conditions climatiques défavorables.

 

Dans un contexte fortement concurrentiel, EDF Energy stabilise le nombre de comptes clients par rapport aux neuf premiers mois 2016.

 


 

Italie

 

En millions d'euros

9M 2016

9M 2017

% organique

 Italie

8 066

7 215

-10,5

 

 

En Italie, le chiffre d'affaires s'élève à 7,2 milliards d'euros, en baisse organique de 10,5 % par rapport aux neuf premiers mois 2016.

 

Dans les activités hydrocarbures, le chiffre d'affaires est en décroissance suite à l'impact défavorable des dérivés de couverture et à la dynamique des prix du gaz. Cette forte baisse est sans impact sur la marge.

Les volumes de gaz vendus diminuent également malgré une progression de la consommation des clients industriels et de la production des centrales thermiques.

 

Dans les activités électricité, le chiffre d'affaires est également pénalisé par la baisse des volumes vendus, partiellement compensée par un effet prix favorable.

 

 

Autres métiers 

 

En millions d'euros

9M 2016

9M 2017

% organique

Autres métiers 

5 155

5 298

+0,9

 

Le chiffre d'affaires du segment Autres métiers s'élève à 5,3 milliards d'euros, en hausse organique de 0,9 % par rapport aux neuf premiers mois 2016.

 

Le chiffre d'affaires d'EDF Énergies Nouvelles est en baisse organique de 1,4 % par rapport aux neuf premiers mois 2016. Les volumes produits poursuivent leur croissance (+3 %) par rapport au neuf premiers mois 2016, principalement dans l'éolien (+5 %). Les capacités nettes installées sont en augmentation de 0,9 GW par rapport à fin septembre 2016 y compris l'effet de l'acquisition de Futuren (0,3 GW). La capacité brute en construction atteint 2,4 GW à fin septembre 2017 comparée à 1,8 GW à fin 2016. La baisse du chiffre d'affaires provient essentiellement de la diminution de l'activité Opération et Maintenance.

 

Les ventes de Dalkia progressent de 7,4 %, principalement grâce à l'évolution favorable des indices de révision des contrats de services, à l'effet positif de la hausse des prix des combustibles et à un bon dynamisme commercial. Dalkia a notamment signé et renouvelé de nombreux contrats tels que la gestion énergétique des installations de l'hôpital St Louis à Paris, la gestion globale de performance des bâtiments pour le département de l'Hérault sur une période de 8 ans (géothermie, services de conseil énergétique) et le partenariat avec Toyota pour atteindre son objectif « zéro CO2 d'ici 2050 ». Par ailleurs, la société Imtech acquise en juillet 2017 est désormais intégrée dans le Groupe.

 

Le chiffre d'affaires d'EDF Trading est en retrait organique de 24,7 % du fait d'une faible volatilité des marchés et d'un climat doux au premier semestre, ainsi que de l'évolution défavorable des prix, notamment aux États-Unis. Les activités d'EDF Energy Services aux Etats-Unis affichent une bonne performance, en hausse par rapport à 2016.

 

Les activités gazières bénéficient du démarrage commercial du terminal méthanier de Dunkerque.

 

Autre international

 

En millions d'euros

9M 2016

9M 2017

% organique

Autre international

3 811[24]

3 607

-0,8

 

Le chiffre d'affaires du segment Autre international s'élève à 3,6 milliards d'euros, en baisse organique de 0,8 % par rapport aux neuf premiers mois 2016.

 

En Belgique, le chiffre d'affaires est en croissance organique de 4,4 %. Cette évolution reflète en particulier le dynamisme commercial des activités de service. La capacité éolienne installée atteint 330 MW, en augmentation de 12 % par rapport à fin 2016. Les effets prix et volumes défavorables sur les activités électricité et gaz sont compensés pour partie par une augmentation des volumes en électricité sur le segment des clients professionnels.

 

Au Brésil, les ventes sont en baisse organique de 16,7 %, affectées majoritairement par l'effet prix négatif de la révision annuelle du tarif du contrat de vente d'électricité d'EDF Norte Fluminense, intervenue fin 2016.


Principaux faits marquants[25] postérieurs

à la communication du 28 juillet 2017

 

Événements majeurs

 

Participations, partenariats et projets d'investissement

Développement des énergies renouvelables, EDF Énergies Nouvelles[26]

Edison

EDF Luminus


 

Autres événements marquants


Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l'ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d'énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l'hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d'énergies et de services à environ 37,1 millions de clients, dont 26,2 millions en France. Il a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires consolidé de 71 milliards d'euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

 

Avertissement

 

Cette présentation ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières aux États-Unis ou dans tout autre pays.

Aucune assurance ne peut être donnée quant à la pertinence, l'exhaustivité ou l'exactitude des informations ou opinions contenues dans cette présentation, et la responsabilité des dirigeants d'EDF ne saurait être engagée pour tout préjudice résultant de l'utilisation qui pourrait être faite de cette présentation ou de son contenu.

Le présent document peut contenir des objectifs ou des prévisions concernant la stratégie, la situation financière ou les résultats du groupe EDF. EDF estime que ces prévisions ou objectifs reposent sur des hypothèses raisonnables à la date du présent document mais qui peuvent s'avérer inexactes et qui sont en tout état de cause soumises à des facteurs de risques et incertitudes. Il n'y a aucune certitude que les évènements prévus auront lieu ou que les résultats attendus seront effectivement obtenus. Les facteurs importants susceptibles d'entraîner des différences entre les résultats envisagés et ceux effectivement obtenus comprennent notamment la réussite des initiatives stratégiques, financières et opérationnelles d'EDF fondées sur le modèle d'opérateur intégré, l'évolution de l'environnement concurrentiel et du cadre réglementaire des marchés de l'énergie, et les risques et incertitudes concernant l'activité du Groupe, sa dimension internationale, l'environnement climatique, les fluctuations des prix des matières premières et des taux de change, les évolutions technologiques, l'évolution de l'activité économique.

Des informations détaillées sur ces risques potentiels et incertitudes sont disponibles dans le Document de Référence d'EDF déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 6 mars 2017 (consultable en ligne sur le site internet de l'AMF à l'adresse www.amf-france.org ou celui d'EDF à l'adresse www.edf.com).

EDF ne s'engage pas et n'a pas l'obligation de mettre à jour les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document pour refléter les faits et circonstances postérieurs à la date de cette présentation.

 

 

 

 

N'imprimez ce message que si vous en avez l'utilité.

 

 

EDF SA

22-30, avenue de Wagram

75382 Paris cedex 08

Capital de 1 443 677 137 euros

552 081 317 R.C.S. Paris

 

www.edf.fr

 

 

CONTACTS

 

Presse : +33 (0) 1 40 42 46 37

 

Analystes et investisseurs : +33 (0) 1 40 42 40 38

 

 



[1]  Variation organique à périmètre et change comparables ; y compris impact de -1,9 % lié à la régularisation des tarifs réglementés de vente pour la période du 1er août 2014 au 31 juillet 2015 suite à l'arrêt du Conseil d'État du 15 juin 2016

[2]  Régularisation des tarifs réglementés de vente pour la période du 1er août 2014 au 31 juillet 2015 suite à l'arrêt du Conseil d'État du 15 juin 2016

[3]  Conseil des ministres de la République française du 7 novembre 2017

[4]  Cf. communiqué de presse du 13 octobre 2017. Sous réserve d'accord des autorités européennes de la concurrence

[5]  Cf. communiqué de presse du 27 octobre 2017 « Actualisation des objectifs 2017 »

[6]  À taux de change 2016

[7]  À hypothèse de taux d'actualisation des engagements nucléaires à 4,1 % pour 2017 et 3,9 % pour 2018

[8]  Ajusté de la rémunération des emprunts hybrides comptabilisée en fonds propres

[9]  Cf. communiqué de presse du 13 novembre 2017 « Actualisation des objectifs 2018 »

[10] Somme des charges de personnel et des autres consommations externes. À périmètre et taux de change comparables. À taux d'actualisation retraites constants. Hors variation des charges opérationnelles des activités de services

[11] Investissements nets hors Linky, nouveaux développements et cessions d'actifs. Linky est un projet porté par Enedis, filiale indépendante d'EDF au sens des dispositions du Code de l'énergie

[12] Cash flow hors Linky, nouveaux développements et cessions d'actifs, avec hypothèse de taux d'actualisation des engagements nucléaires à 4,1 % pour 2017 et 3,9 % pour 2018, hors acompte sur dividende au titre de l'année fiscale 2018 qui sera décidé au 2e semestre 2018 ; l'objectif de cash flow 2018 vise un niveau légèrement positif ou proche de l'équilibre

[13] Cf.communiqué de presse du 28 juillet 2017

[14] À compter de 2016, ventilation du chiffre d'affaires aux bornes des segments, avant élimination du chiffre d'affaires des inter-segments

[15] Régularisation des tarifs réglementés de vente pour la période du 1er août 2014 au 31 juillet 2015 suite à l'arrêt du Conseil d'État du 15 juin 2016

[16] Régularisation des tarifs réglementés de vente pour la période du 1er août 2014 au 31 juillet 2015 suite à l'arrêt du Conseil d'État du 15 juin 2016

[17] Hors impacts liés à la mise en place du marché de capacité

[18] Hors achats additionnels d'énergie nécessaires sur les marchés

[19] Mise en place du mécanisme de capacité au 1er janvier 2017, impactant les tarifs, les achats/ventes sur les marchés de gros et les offres à prix de marché

[20] Cf. communiqués de presse du 28 septembre 2017 « Mise à l'arrêt provisoire des 4 réacteurs du Tricastin » et du 27 octobre 2017 « Actualisation des objectifs 2017 »

[21] Production hydraulique hors activités insulaires avant déduction du pompage

[22] Production après déduction du pompage : 29,3 TWh sur 9M 2016 et 23,5 TWh sur 9M 2017

[23] Régularisation des tarifs réglementés de vente pour la période du 1er août 2014 au 31 juillet 2015 suite à l'arrêt du Conseil d'État du 15 juin 2016 pour les activités insulaires et la filiale ES

[24] Y compris chiffre d'affaires d'EDF Démàsz sur 2016, sans équivalent sur 2017 compte tenu de la cession de la filiale le 31 janvier 2017

[25] La liste exhaustive des communiqués de presse est disponible sur le site internet : www.edf.fr

[26] La liste exhaustive des communiqués de presse d'EDF Énergies Nouvelles est disponible sur le site internet : www.edf-energies-nouvelles.com

[27] Sous réserve d'accord des autorités européennes de la concurrence


Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :
http://hugin.info/143450/R/2149812/825109.pdf

Information réglementaire
Ce communiqué de presse est diffusé par Nasdaq Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.


© 2002-2017 BOURSICA.COM, tous droits réservés.

Bourse, conseils et informations

Par la consultation de ce site, vous acceptez nos conditions (voir ici)

Page affichée dimanche 19 novembre 2017 à 7h58m20